A propos du journal > Historique
CNRS
trait vertical
RSC Publishing
trait vertical
bandeau supérieur espaceur
espaceur
logos CNRS et RSC
 English  français

pointillés
couverture du mois
espaceur

Historique


Le Nouveau Journal de Chimie fut fondé sous l’impulsion du Professeur Lionel Salem, avec le support du CNRS ; Le premier numéro est paru en Janvier 1977, alors publié par Gauthier-Villars. L’éditorial du premier numéro établissait clairement la politique du journal : de publier des articles qui, par leur qualité et leur portée générale auront un impact qui dépasse l’étroite spécialisation, afin de permettre la compréhension, le dialogue et l’enrichissement mutuel entre chimistes évoluant dans des domaines différents de la chimie. Ce concept est aujourd’hui encore la ligne de conduite principale du journal.

Le titre du journal fut traduit vers l’anglais "New Journal of Chemistry" en 1987, la couverture continuant toutefois de présenter les deux titres jusqu’en 1993. La politique éditoriale était établie par un comité éditorial pendant les 12 premières années du journal. Depuis 1989, plusieurs Éditeurs-en-Chef se sont succédés pour guider le journal, assistés dans leur tâche par divers éditeurs associés.

Dr. Claudine Lehman a dirigé les activités éditoriales courantes du NJC pendant près de vingt ans dans les locaux de l’université d’Orsay. Elle a été remplacée en 1996 par le Dr. Denise Parent qui officie encore aujourd’hui. Le bureau éditorial déménagea à Montpellier l’année suivante. Initialement situé sur le site de la délégation du CNRS, il se trouve actuellement au sein du département de chimie organique de l’université Montpellier 2. Le service de publication de la Royal Society of Chemistry (RSC) remplaça Gauthier-Villars en tant que co-éditeur en 1998.

Au cours des dernières années, les formats proposés aux auteurs se sont étendus pour inclure les Opinions et les Perspectives, qui sont venues s’ajouter aux plus classiques communications et articles complets initialement publiés.

L’association avec la RSC a apporté au journal un service de publication professionnel très compétent, une visibilité internationale accrue, et a permis d’atteindre des temps de parution parmi les plus performants.

Le NJC demeure encore aujourd’hui un journal de dimension humaine et l’équipe éditoriale s’attache à fournir aux auteurs et arbitres un service à la fois rapide et personnalisé. Propriété du CNRS, le NJC est au service des chercheurs chimistes français.

Le NJC en chiffres

Depuis son association avec la RSC, le facteur d’impact du journal a gagné en moyenne 0.7 points, le facteur d’impact pour 2005 étant 2.574. Les articles publiés proviennent majoritairement d’Europe (60%) et d’Asie (30%). Ils couvrent la plupart des principaux domaines de la chimie.

subject_areas {JPEG}

Le nombre de soumissions a également augmenté considérablement au cours des années, atteignant 800 manuscrits par an environ en 2003, contre seulement 200 au cours des années 90. Parallèlement, le taux d’acceptation a diminué jusqu’à seulement 30% aujourd’hui, maintenant un nombre d’articles par numéro à peu près constant, et garantissant une augmentation conséquente de la qualité des articles publiés dans le journal.

 

espaceur
espaceur© Credits & Copyright